Chantal Leleu
Naturopathe-Iridologue-Réflexologue

Diplômée de l'Institut Français
des Sciences de l'Homme

02 41 72 06 90
06 20 52 95 77

photo d'un regard

Qu’est-ce-que l’iridologie ?

L’iridologie est un examen de l’iris, c'est-à-dire de la partie colorée de l’œil.

Technique de dépistage de santé, cet examen permet de connaître les prédispositions héréditaires et acquises au cours de la vie de chacun. Il donne ainsi des informations sur la santé d’un individu, quelque soit son âge : son potentiel de vitalité, sa constitution, son tempérament, l’état de ses organes et des carences éventuelles.

Cet examen ne se substitue en aucune manière, aux radiographies médicales, ni même à un diagnostic médical. Il demeure néanmoins pour un naturopathe, spécialisé en iridologie et appareillé de la meilleure technologie, un merveilleux outil de prévention, au service des malades comme des bien-portants.

L’iris est le seul tissu transparent du corps. Il peut se comparer à un écran de lecture émetteur de signaux d’alarme, que l’on peut fixer pour mieux les interpréter, grâce à un appareil macrophotographique.

Cet examen est indolore et extrêmement rapide pour le patient. Il consiste en une prise de quelques clichés photographiques. Ceci n’est pas comparable à une méthode naturopathique d’examen, qui consiste à observer l’iris à l’aide d’une loupe.

L'examen par le spécialiste en iridologie permet d’établir un bilan complet de l’état organique et métabolique de la personne et de mettre en évidence les causes profondes des troubles et des déficiences. Un protocole personnalisé d’hygiène vitale pourra ensuite être mis en place avec le patient.

L’histoire de l’iridologie

Une connaissance semble-t-il ancienne :
1000 ans avant notre ère, dans la haute antiquité, les Chaldéens projettent pour la première fois le corps humain dans l’iris. La Bible elle-même fait référence à cette pratique « la lampe de ton corps, c’est ton œil »Luc, XI 34-35. Hippocrate, le père de la médecine, déclarait lui aussi : « Tels sont les yeux, tel est le corps ».

1670 : la 1ère carte irienne est abordée par le physiologiste Philippus MEYENS dans un ouvrage intitulé « Physiognomia Médica ».

Cependant, il faut attendre le 19ème siècle, pour trouver le premier ouvrage et la 1ère topographie anatomique des iris, par Ignace VON PECZELY, médecin homéopathe hongrois.

Ignace VON PECZELY

En 1850, il fait une curieuse expérience : Alors qu’il recueille une chouette apeurée par la lumière du jour, celui-ci lui casse involontairement une patte. Il constate alors, immédiatement, l’apparition d’une tâche dans l’iris de l’animal. Des années plus tard, il remarque une trace similaire sur l’iris d’un patient qui s’était cassé la jambe. Il en conclut que les différents signes iriens correspondent à des états pathologiques. Une trentaine de localisations ont été confirmées par toutes les écoles modernes.

L’Allemagne, le berceau de l’iridologie moderne:

1902 : Le Docteur Peter JOHANNES THIEL d’EBERFERLD publie « le moyen de trouver une maladie par les yeux ».

1906 : Le docteur Emile SCHLEGEL complète le travail de Peczely et fait avancer les connaissances de l’iridologie.

L’iridologie se développe en Europe, aux Etats-Unis et en Inde dans le courant du XXème siècle:

1923 : En France, Léon VANNIER publie « le diagnostic des maladies par les yeux »

1925 : Aux Etats-Unis, Bernard JENSEN, chiropracteur et nutritionniste, développe l’iridologie et son enseignement sur le plan mondial. En 1950, il publie sa cartographie, toujours aussi appréciée de nos jours par les praticiens.

1947 : En France, Gilbert JAUSAS présente une topographie. Son ouvrage « Traité pratique d’iridologie médicale » est une référence en la matière, ainsi que »Iridologie rénovée » aux éditions Maloine.

1950 : En France, Gaston VERDIER crée la 1ère école d’iridologie.

D’autres grands noms ont contribué à l’évolution de l'iridologie, tels que : René BOURDIOL « Traité d’irido-diagnostic », André ROUX « Introduction à l’iridologie »aux éditions Dangles.

Tous ont façonné l’iridologie d'aujourd’hui : une approche performante de l’Homme dans sa globalité émotionnelle, psychologique et physique.